L’impact de la musique sur nos émotions démontrée par une étude finlandaise.

Vous êtes vous déjà demandés quel est l’impact de la musique sur vos émotions? Une étude finlandaise révèle, via l’imagerie cérébrale, que les genre musicaux que nous écoutons affectent nos émotions différemment selon nos personnalités.

 

Savoir contrôler ses émotions est essentiel à notre sante mentale: un faible contrôle de celles ci est souvent accompagné d’un désordre psychologique telle que la dépression par exemple. Certains thérapeutes, associant la musique à leurs séances, savent déjà que la musique est un outil très puissant offrant des solutions aux individus souffrant de troubles psychologiques.
De même, la grande majorité des êtres humains utilisent la musique comme moyen de réguler leurs émotions, selon leur humeur du moment et c’est l’objet, justement, de cette étude finlandaise.

 

La musique comme therapie

 

La question posée ici est simple: De quelle manière la musique, écoutée et choisie par un individu, l’affecte-t-elle?

Des chercheurs finlandais et danois ont effectué des recherches à ce sujet afin de trouver des corrélations entre les musiques écoutées, l’état psychologique des individus et les réponses neurologiques aux émotions générées.

Emily Carlson, thérapeute musicale et principale chercheuse sur ce projet, explique: “La manière dont un individu fait face à des émotions négatives, comme ressasser en permanence des choses ou événement négatifs, sont le signe d’une sante mentale défaillante. Nous voulions savoir si la musique pouvait induire ce type d’émotions selon les genres musicaux écoutés”.

Les participants à cette études ont été évalués au préalable, afin de définir leurs traits de caractère et leur niveau d’anxiété, de névrose ou bien de dépression.  Chacun d’entre eux devait expliquer de quelle manière ils écoutaient de la musique, afin de réguler leur émotions. L’anxiété et la névrose étaient plus élevées chez les participants qui avaient tendance à écouter de la musique triste ou agressive pour exprimer des sentiments négatifs. Cela s’est avéré particulièrement vrai chez les hommes.

D’après le docteur Suvi Saarikallio: “Le style écouté induit une émotion négative mais ne l’accroît pas nécessairement”.

Afin d’obtenir des informations fiables, les chercheurs ont décidé d’utiliser l’imagerie neurologique sur les patients. Lors de l’écoute de musique triste ou joyeuse, l’activité neurologique des participants était enregistrée.

L’analyse des données a montré que les hommes qui écoutent de la musique afin d’exprimer des sentiments ou une humeur négative avaient une activité réduite dans le cortex préfrontal médian.

Les femmes, de leur coté, qui écoutaient de la musique afin de se distraire d’un sentiment ou une émotion négative, avait un accroissement de l’activité de leur cortex préfrontal médian.

 

D’après le professeur Elvira Brattico: “Le cortex préfrontal médian est actif durant la phase de régulation des émotions. Ces résultats montrent un lien entre le genre musical écouté et l’activité du cortex préfrontal médian, ce qui pourrait éventuellement induire que les genres musicaux écoutés par un individu peuvent avoir un impact sur le cerveau, à long terme”.

De son coté, Emily Carlson conclut: “Nous espérons que nos recherches vont encourager les thérapeutes musicaux à parler avec leurs patients, concernant leurs habitudes d’écoute, et les encourager à réfléchir aux différentes options qui pourraient les aider à réguler leur humeur”.

Laisser un commentaire